• Le dernier rivage

     

    1964. Une guerre mondiale et nucléaire ravage l'hémisphère nord de la planète. L'Australie est le dernier continent qui ne soit pas atteint par les radiations mortelles. Un sous-marin américain fait escale en Australie, mais les retombées radioactives se rapprochent inexorablement...
     
    D'après un roman de Nevil Shute "On the Beach" (1957).
     
    En souvenir du film, trois rues de Melbourne portent les noms de Gardner Street, Kramer Drive et Shute Avenue.
     
    Réalisé par Stanley Kramer
    Avec Gregory Peck, Ava Gardner, Fred Astaire, Anthony Perkins
    Film américain
    Genre : Drame,  science-fiction
    Musique :  Ernest Gold
    Titre original : On the Beach
    Durée : 2h10
    Année de Production : 1959
     
    Pour contourner la limitation de visionnage de MEGAVIDEO et vous évitez d'attendre, vous devez supprimer les cookies et redémarrer votre box.
     

  • Commentaires

    1
    FRANCOISGD
    Samedi 19 Mars 2011 à 23:01
    Que de nostalgie ! C'est toute une époque lointaine qui revit, les voitures de course ou de sport magnifiquement rétros dans un film dont le scénario pourrait très bien être actuel. Nevil Shute était un très grand écrivain et Stanley Kramer en a fait une adaptation remarquable. Bien évidemment, 50 ans après on ne tournerait plus ainsi, mais quelle technique ! Le baiser d'adieu en contre-jour est une prouesse photographique de toute beauté. Pas besoin de 3 D si le cinéaste est bon et le scénario excellent. Ava Gardner monte vers le sommet de son art qu'elle atteindra avec "La nuit de l'Iguane". C'est tellement bon qu'on en oublie le sujet terrible du film où les terriens sont condamnés à mort, où les parents doivent tuer leurs enfants et se suicider pour éviter la souffrance. Beaucoup plus subtil que Docteur Folamour, mais tout aussi grave, un très grand film qui failli avoir sa version réelle lors de la crise de Cuba en 1962 où Khrouchtchev eut la sagesse de faire marche arrière juste à temps. Merci encore. Un film de Kurosawa, pour être dans le ton, ou "Un taxi pour Tobrouk" ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :