• L'Homme qui murmurait a l'oreille des chevaux

     
    Suite à un accident ayant coûté la vie à sa meilleure amie et ayant causé d'irréparables lésions à son cheval, Grace MacLean, jeune fille de quatorze ans, amputée d'une jambe, perd peu à peu le goût de la vie et vit en recluse, renonçant à lutter contre son infirmité. Annie MacLean, la mère de l'adolescente de treize ans, décide de réagir et s'en va quérir un dresseur de chevaux pour guérir l'animal et par là l'enfant. Sa quête lui fera traverser le Montana pour trouver le mystérieux "homme qui murmure à l'oreille des chevaux".
     
    Du roman éponyme de Nicholas Evans (1995).
     
    Un chuchoteur existe réellement c'est un dresseur de chevaux qui utilise des méthodes qui sont basées sur la compréhension de la nature, des besoins et des envies du cheval.
     
    Réalisé par Robert Redford
    Avec Robert Redford, Kristin Scott Thomas, Scarlett Johansson
    Film  américain
    Genre :  Romance  
    Durée :  2h40
    Titre original : The Horse Whisperer
    Année de Production : 1998
     
    Pour contourner la limitation de visionnage de MEGAVIDEO et vous évitez d'attendre, vous devez supprimer les cookies et  redémarrer votre box.
     

  • Commentaires

    1
    GERARD DEPREZ
    Mercredi 19 Mai 2010 à 23:14
    J'ai revu ce splendide film avec plaisir. La mise en scène est sublime et le jeu des acteurs merveilleux. De Scarlett Johansson, remarquable qui promettait d'être une très grande actrice à Kristin Scott Thomas, merveilleuse dans son rôle de mère qui lutte pour sauver le moral de sa fille qui sacrifie sa carrière et devient amoureuse folle du cow-boy génial. Rarement une actrice n'aura interprété de façon aussi belle une passion. Ses yeux même reflètent son amour. Une très grande actrice ! Redford aurait mieux fait de prendre un acteur plus jeune pour tenir le rôle du cow-boy. Il n'a plus son charme d'antan, ses traits sont trop marqués, la différence d'âge est trop grande pour qu'il soit crédible comme objet du désir profond de Kristin. C'est juste un petit bémol. Le producteur-réalisateur aurait du rester derrière la caméra, il n'était plus le Sundance Kid.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :