• Birdy

     
     
     
     
    D'après le roman de William Wharton.
     
     
    Deux amis d'enfance Birdy et Al reviennent de la guerre du Viêt Nam cruellement marqués. Birdy
    hôpitalisé ne sort plus de son mutisme. Prostré, isolé, il passe des heures à fixer le ciel et à rêver de pouvoir voler comme un oiseau. Al décide alors, de l'aider à s'évader...
     
     
    Réalisé par Alan Parker
    Avec Matthew Modine, Nicolas Cage, John Harkins
    Film américain
    Genre : Drame
    Musique : Peter Gabriel
    Durée : 2h00
    Année de Production : 1984
     
    Interdit aux moins de 12 ans
     
    Film hébergé par StageVu
     

  • Commentaires

    1
    FRANCOISGD
    Mercredi 22 Février 2012 à 22:30
    J'avais longtemps hésité à voir ce film. Ceux que j'avais vu sur la démence, provoquée ou non par la guerre, ou sur les horreurs de la guerre m'ont toujours bouleversé. Que ce soit " Vol au-dessus d'un nid de coucou ", " Voyage au bout de l'enfer ", " Johnny s'en va en guerre " etc. Aussi j'ai pénétré dans ce film sur la pointe des pieds et j'ai été conquis. Le spectacle d'une obsession pour les oiseaux qui se transforme en folie est remarquable. La guerre n'y est pas pour grand chose. Peut-être le napalm sur les oiseaux qui m'a rappelé cet imbécile d'officier dans " Apocalypse Now " disant : J’aime l’odeur du napalm au petit matin. Quand on a vu et senti la chair humaine brûlée par cette saleté, cette phrase est à vomir. Mais là n'est pas mon propos. Si les oiseaux brûlés accentuent la folie de Birdy, il était déjà fou  bien avant quand, étudiant, il volait, la caméra nous le montre de façon magnifique. Il était fou en refusant une sexualité normale et en dormant nu avec son canari. Ce film d'une folie extraordinaire est magnifiquement filmé avec une caméra subjective, une musique superbe et deux jeunes acteurs merveilleux dont l'un, Nicolas Cage, a malheureusement tourné plus de navets que de chefs d’œuvre et l'autre Matthew Modine a peu interprété de très grands rôles depuis " Full Metal Jackett". Le réalisateur Alan Parker montre tout son talent et son amour de la musique dans ce splendide chef d’œuvre.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :